Parution : l’engagement des jeunes dans des causes radicales (Agora débats jeunesses, n°80)

Ce dossier appréhende les formes d’engagement et les trajectoires biographiques de jeunes dans la radicalité militante. Depuis les attentats du 11 septembre 2001 et ceux plus récents survenus en Europe au cours de la dernière décennie, la notion de radicalisation s’est imposée dans les discours médiatiques et politiques dans une acception le plus souvent religieuse. Pour autant, nombre d’engagements de jeunes dans des causes radicales se réalisent au nom d’autres idéologies (mouvements indépendantistes, régionalistes, néonazis, royalistes, etc.). Qui s’engage dans ces causes? La jeunesse est-elle un âge de la vie plus prompt à s’investir dans les engagements radicaux ? En quoi ce type d’engagement constitue-t-il une offre identitaire ou un espace des possibles dans la trajectoire de ces jeunes ? Ce dossier invite à repenser la dialectique permanente entre histoire individuelle, institution et contexte.

En ligne à l’adresse suivante.

Sommaire

Dossier

Parcours d’engagement de jeunes dans des causes et des pratiques politiques radicales.
par Isabelle Lacroix et Laurent Lardeux 
Colin Robineau Page 53 à 69 – S’engager corps et âme Socialisations secondaires et modes de production du militant « autonome »
Édith Gaillard Page 70 à 84 – Militer et habiter au sein de squats féministes. Parcours d’engagement « anarcha-féministe »
Paul Cormier Page 85 à 99 – Engagement radical et mise en cohérence des sphères de vie
Le cas des jeunes militant·e·s révolutionnaires turc·que·s dans les années 1970
Erminia Chiara Calabrese Page 100 à 116« On n’arrive jamais seul au parti » – Parcours d’engagement des jeunes au sein du Hezbollah libanais
Sami Zegnani Page 117 à 131 -Les carrières des jeunes salafis des quartiers populaires : entre radicalité et conformisme.

Articles hors dossier

Michaël Bailleul, Maryse Bresson Page 7 à 23  Lille-Sud, un quartier au masculin De la masculinité hégémonique à la marginalisation par le territoire
Claire de Saint Martin Page 25 à 40  Les élèves, analyseurs du dispositif partenarial d’une classe de quatrième externée


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.