Parution : l’engagement des jeunes dans des causes radicales (Agora débats jeunesses, n°80)

Ce dossier appréhende les formes d’engagement et les trajectoires biographiques de jeunes dans la radicalité militante. Depuis les attentats du 11 septembre 2001 et ceux plus récents survenus en Europe au cours de la dernière décennie, la notion de radicalisation s’est imposée dans les discours médiatiques et politiques dans une acception le plus souvent religieuse. Pour autant, nombre d’engagements de jeunes dans des causes radicales se réalisent au nom d’autres idéologies (mouvements indépendantistes, régionalistes, néonazis, royalistes, etc.). Qui s’engage dans ces causes? La jeunesse est-elle un âge de la vie plus prompt à s’investir dans les engagements radicaux ? En quoi ce type d’engagement constitue-t-il une offre identitaire ou un espace des possibles dans la trajectoire de ces jeunes ? Ce dossier invite à repenser la dialectique permanente entre histoire individuelle, institution et contexte.

En ligne à l’adresse suivante.

Sommaire

Dossier

Parcours d’engagement de jeunes dans des causes et des pratiques politiques radicales.
par Isabelle Lacroix et Laurent Lardeux 
Colin Robineau Page 53 à 69 – S’engager corps et âme Socialisations secondaires et modes de production du militant « autonome »
Édith Gaillard Page 70 à 84 – Militer et habiter au sein de squats féministes. Parcours d’engagement « anarcha-féministe »
Paul Cormier Page 85 à 99 – Engagement radical et mise en cohérence des sphères de vie
Le cas des jeunes militant·e·s révolutionnaires turc·que·s dans les années 1970
Erminia Chiara Calabrese Page 100 à 116« On n’arrive jamais seul au parti » – Parcours d’engagement des jeunes au sein du Hezbollah libanais
Sami Zegnani Page 117 à 131 -Les carrières des jeunes salafis des quartiers populaires : entre radicalité et conformisme.

Articles hors dossier

Michaël Bailleul, Maryse Bresson Page 7 à 23  Lille-Sud, un quartier au masculin De la masculinité hégémonique à la marginalisation par le territoire
Claire de Saint Martin Page 25 à 40  Les élèves, analyseurs du dispositif partenarial d’une classe de quatrième externée

Actualité des recherches sur l’adolescence: journée doctorale du RT 15 (22 novembre 2018)

Programme complet de la journée doctorale à télécharger ici.

L’adolescence est un objet complexe, car construit au carrefour de traditions disciplinaires diverses : d’une approche naturalisante issue des travaux de recherche sur la puberté, le développement ou la psychologie des adolescents, à une approche visant à déconstruire la catégorie en en explorant les limites (en pointant notamment l’homogénéisation d’une classe d’âge sur des critères biologiques et sociaux discutables et en explorant la diversité historique et géographique des constructions sociales, culturelles et politiques de l’adolescence, etc. ). Par ailleurs, la sociologie de l’adolescence s’est constituée il y a seulement une dizaine d’années, étant intégrée jusque-là dans la sociologie de la jeunesse.

Dans le débat public, la notion apparaît sous les traits de la crise, de la déviance et du risque ou d’une mise à l’agenda guidée par des enjeux de santé publique, de sécurité ou de gestion des familles. Elle renvoie plus généralement aux questions de jeunesse. Les travaux récents montrent que l’adolescence est appréhendée à la lumière de l’allongement de la durée de cet âge de la vie, de la porosité des frontières avec l’enfance ou l’entrée dans l’âge adulte, de l’imbrication des expériences adolescentes au sein de rapports de pouvoir multiples liés au genre, à la classe, au territoire ou aux origines ethniques.

Penser l’actualité des recherches sur les adolescent·e·s et l’adolescence est l’objectif de cette journée d’étude. Elle sera ainsi l’occasion de réfléchir à l’évolution des thématiques, aux méthodologies mobilisées et aux lieux de publication possibles. Elle s’adresse en priorité aux doctorant·e·s et aux jeunes docteur·e·s en sciences sociales, dont les travaux concernent les questions de jeunesse et plus spécifiquement l’adolescence. Les communications présentées seront discutées par des chercheurs titulaires dans la perspective d’accompagner leurs auteur·e·s dans leur réflexion et la publication de leurs travaux.

La journée aura lieu à SciencePo Paris (OSC), Salle Percheron, 98 rue de l’Université (75007)

S’inscrire : https://bit.ly/2NBmjg8

Cette journée pourra faire l’objet d’une validation d’ECTS dans le cadre de la formation doctorale.

Journée d’étude: Les mutations du rapport au temps et à l’espace dans les métiers de la relation à l’ère de l’hypermodernité

Cette journée d’études a pour objet l’analyse du rapport au temps et à l’espace auxquels sont confrontés les étudiants, stagiaires et professionnels aujourd’hui, plus particulièrement dans les métiers de la relation, centrés sur le travail « sur autrui » et « avec autrui » : métiers de l’enseignement, de l’accompagnement social, éducatif ou sanitaire, métiers de la médiation, de la relation d’aide, du conseil, de la psychothérapie…

Plus d’informations et les modalités d’inscription / d’accès ici.

Parution : La jeunesse dans tous ses États

Depuis la crise économique de 2008, l’actualité est jalonnée de manifestations et de protestations. Occupy Wall Street aux États-Unis, Nuit Debout en France, Indignados en Espagne : ces mouvements se multiplient avec pour points communs la présence des jeunes et leur demande d’accès à l’autonomie. Les réponses que peut apporter l’État en la matière sont donc cruciales, au risque de faire émerger une « génération sacrifiée », non seulement souffrant de formes d’exclusion, mais pouvant également remettre en cause la légitimité des gouvernements et des systèmes démocratiques, comme les votes croissants en faveur des partis populistes parmi les jeunes le laissent penser. Cet ouvrage analyse ainsi la façon dont l’État promeut l’autonomie des jeunes en Europe en identifiant quatre modèles : le régime de citoyenneté habilitante, le régime de citoyenneté encadrée, le régime de citoyenneté de seconde classe et le régime de citoyenneté refusée.

Plus d’informations ici.

Parution : Enquêter sur la jeunesse

Cet ouvrage a pour objectif de sensibiliser aux méthodes et pratiques des sciences sociales tous ceux qui souhaitent enquêter sur les jeunes pour mieux comprendre la diversité de leurs expériences.
Réaliser des entretiens, observer la société, quantifier des phénomènes sociaux, comptent parmi les multiples manières de saisir une part de la réalité vécue par les jeunes, et d’en produire une connaissance scientifique.
Autour des trois temps de l’enquête – sa préparation, sa réalisation, et sa restitution – sont proposés des dispositifs méthodologiques, des conseils et des exemples d’enquêtes.
L’ouvrage est une invitation à adopter une démarche réflexive tout au long d’un travail de recherche et donne ainsi à réfléchir sur le sens d’une enquête en sciences sociales, sur les enjeux éthiques et politiques du rapport entre enquêteurs et population enquêtée.

Vous pouvez accédez au sommaire et à l’introduction ici.

Appel à communication, revue française des affaires sociales : « Un regard renouvelé sur les ressources des jeunes : Ressources matérielles, soutien, accès aux capacités »

Vous trouverez à cette adresse  un appel à contribution « Un regard renouvelé sur les ressources des jeunes : Ressources matérielles, soutien, accès aux capacités » pour le numéro d’avril-juin 2019 de la Revue française des affaires sociales.

Les articles sont attendus avant le 5 novembre 2018.

Le dossier est coordonné par Nicolas Charles (Université de Bordeaux), Mickaël Portela (CEET, DREES, HCFEA) et Émilie Raynaud (DREES).

Cet appel à contribution s’adresse aux chercheurs en sociologie, économie, statistiques, science politique, démographie, histoire et droit ainsi qu’aux acteurs du champ de la protection sociale.

Trois axes sont proposés :

–          Ressources matérielles et conditions de vie des jeunes 

–          Les inégalités d’accès aux ressources 

–          Au-delà des ressources matérielles : l’entourage des jeunes adultes, les formes de soutien et leurs justifications

–          Les politiques publiques et les expériences de jeunesse

Sont également en ligne une présentation de la revue avec les conseils aux auteurs et les engagements déontologiques à respecter. Un format de 45 000 signes maximum est demandé.

 

Appel à communication : Journée doctorale actualité des recherches sur l’adolescence (22 nov 2018)

Le RT 15 organise, en novembre prochain, une journée doctorale consacrée à l’adolescence !

Vous trouverez ici un appel à contributions. Les propositions doivent arriver d’ici le 20 mai  à l’adresse du RT 15 : afs.jeunesse@gmail.com.
Une fois retenu·e, la communication devra être rédigée sous format d’un article de 30 000 signes (espaces, bibliographie et notes de bas de page comprises) pour le 15 septembre 2018 afin que cette communication puisse être discutée par un·e chercheur·e.

Des panels seront organisés, autour de plusieurs présentations et d’une discussion par un·e chercheur·e (sociologie, sciences de l’éducation, sciences politiques, histoire…) travaillant dans le domaine de l’adolescence et/ou la jeunesse.

Une rencontre avec des revues de sciences sociales clôturera la journée, afin de réfléchir aux pistes de publication des travaux des jeunes chercheurs.

Merci de diffuser l’information dans vos réseaux.

Colloque: Adolescence et entrée dans l’âge adulte : politiques publiques et pratiques numériques

Un colloque en partenariat avec le RT 15, l’INJEP et la CNAF.

Vendredi 23 mars 2018
9h30 -16h30

Amphithéâtre de l’Institut Montsouris
42 Boulevard Jourdan
Paris 14e

À l’occasion de la parution du numéro 125 de la Revue des politiques sociales et familiales (RPSF) sur l’adolescence, et de la publication de cinq revues de littérature sur la jeunesse et l’adolescence, la Caisse nationale des Allocations familiales  (CNAF) et l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) organisent un colloque le vendredi 23 mars à l’Institut Montsouris sur ces questions.

Alors que les adolescents et les jeunes adultes sont, à différents égards, souvent associés aux notions de crise, de risques et de difficultés, ce colloque mettra en valeur les ressources des adolescents et des jeunes en articulant les discussions autour de deux axes principaux, l’action publique et le numérique.

Comment les politiques publiques prennent-elles en compte les adolescents et les jeunes adultes ? Et comment les jeunes reçoivent-ils les propositions ou les injonctions qui leur sont adressées ? Désormais incontournable dans le quotidien des adolescents et des jeunes adultes, quels usages les jeunes ont-ils du numérique ? En quoi cela modifie-t-il la socialisation des adolescents et leurs interactions ?

Fruit d’une collaboration institutionnelle et scientifique entre l’INJEP et la CNAF, cette journée permettra d’enrichir les connaissances sur les adolescent·e·s et les jeunes adultes afin d’éclairer les politiques publiques destinées aux jeunes.

Voici le lien pour s’inscrire au colloque.

 

Parution: « Parcours adolescents : expériences et représentations » (Revue des politiques sociales et familiales, n°125)

Parution: « Bande dessinée, jeunesses et activités corporelles » (Agora Débats/Jeunesse n°78)

Les bandes dessinées proposent-elles des injonctions normatives du corps des jeunes filles et garçons ? Ont-elles été, selon les époques, les générations, les cultures…, un lieu de conservation des traditions ou, au contraire, un levier de changements et d’évolutions des mentalités  ? Participant à son niveau à l’éducation de la jeunesse, dans quelle mesure la bande dessinée interroge-t-elle les valeurs assignées au sport ou les bienfaits supposés de l’activité physique ?

Fruit d’un appel à contribution, ce dossier de la revue Agora débats/jeunesses portant sur la BD explore ces questions à travers l’analyse d’ouvrages d’époques et d’auteurs très différents : de l’album illustré Le Pierrot sportif, au héros Thorgal, en passant par l’oeuvre de Jean-Jacques Servais ou de Jean Harambat ou bien encore les mangas japonais…

Sébastien Laffage-Cosnier, Christian Vivier, Julien Fuchs Introduction : La bande dessinée, miroir ou moteur des activités physiques des jeunes ?

Emmanuel Auvray, Yohann Fortune L’album d’inspiration catholique Pierrot sportif, un idéal d’éducation physique et sportive pour les jeunes garçons après 1930

Pierrick Desfontaine, Prune Mesyngier, Jean-Nicolas Renaud Thorgal, une masculinité « douce » comme modèle pour la jeunesse

 

Camille Roelens – Représentation du corps des héroïnes chez Jean-Claude Servais Philosophie de l’autorité et mise en scène des jeunes corps féminins


Vincent Marie « Un rugby de petites choses » en bande dessinée. À propos de En même temps que la jeunesse de Jean Harambat

Bounthavy Suvilay – Le manga de sport comme récit de formation pour la jeunesse au Japon

Et 2 articles « hors dossier »

Angelo Montoni Les nouvelles formes de l’activisme radical chez les jeunes Chiliens.Distinction, autonomisme et action directe
Alice Simon L’attentat de Charlie Hebdo du point de vue d’élèves dits « musulmans ». Étude sur l’action politique de l’école

+ infos :

agora@injep.fr  – www.agora.injep.frwww.injep.fr

 

Parcours de « gamins » : regards croisés sur l’enfance d’hier ou d’aujourd’hui

Appel à communications pour une journée d’étude pluridisciplinaire de l’Association interdisciplinaire des doctorants de l’ouest en confluences.

Résumé :

Cette journée a pour thème l’enfance, dans laquelle nous incluons l’adolescence. Les doctorants de toutes disciplines peuvent proposer des communications. L’évènement s’inscrit dans la dynamique des childhood studies, qui mobilisent de nombreuses disciplines. L’intérêt pour l’enfance s’explique en effet par les différentes acceptions auxquelles le concept et ses corolaires renvoient : construction sociale, représentation des enfants, santé de l’enfant ou encore bien-être de l’enfant. Ainsi, tous les thèmes peuvent être abordés au cour de cette journée, qui aura pour but de nourrir des discussions fructueuses et approfondies.

Pour plus d’information, voir l’annonce complète sur le site Calenda.

Parution : Revue Jeunes et Société vol. 2, n°1.

 

 

 

 

Avec la parution de ce troisième numéro, la Revue Jeunes et Société continue sur sa lancée. Le besoin de ce lieu de partage de la recherche de langue française sur les jeunes est confirmé par la réception enthousiaste que cette nouvelle publication a reçue jusqu’ici » – Madeleine Gauthier et Sylvain Bourdon, Présentation du numéro .

Vous pouvez accéder au sommaire du numéro ou, ci-dessous, directement aux articles.

 

Madeleine Gauthier et Sylvain Bourdon

Qualité de l’emploi et défi de l’articulation travail-études chez les jeunes étudiants québécois : une question de précarité ?

Marco Alberio et Diane-Gabrielle Tremblay

Le rôle de la socialisation familiale dans les choix d’études supérieures des jeunes issus de l’immigration

Marie-Odile Magnan, Annie Pilote, Véronique Grenier et Pierre Canisius Kamanzi

La formation professionnelle en contexte de « scolarisation totale ». Désirs de réussite, normes scolaires et relations familiales

Stéphanie Garneau

Intégration socioprofessionnelle, apprentissage et pratiques de l’écrit de jeunes mères de Ma place au soleil : contributions du non-scolaire

Jean-Pierre Mercier

Jeunesse militante et radicalisation de l’engagement politique. Émotions et contestation étudiante au Chili

Angelo Montoni Rios

 

Nous vous invitons à visiter notre site Internet http://rjs.inrs.ca/, et à consulter nos deux premiers numéros.

Nicole Gallant, directrice de la revue

Sylvain Bourdon et Madeleine Gauthier, rédacteurs en chef

Deux parutions récentes / Jeunes et politiques de jeunesse en Europe

Voici deux publications récentes sur les jeunes et les professionnel·le·s de jeunesse en Europe :

Pourquoi s’intéresser à « l’Europe de la jeunesse » quand on est un décideur, un professionnel de la jeunesse, futur ou en exercice, ou un jeune responsable d’association ? Comment enseigner l’Europe à ces publics et les convaincre de la richesse de ce domaine ? Les politiques européennes visant la jeunesse restent largement méconnues, alors qu’elles sont en expansion dans tous les pays européens.

Cet ouvrage éclaire d’un jour nouveau le positionnement actuel de la Commission européenne à l’égard de la jeunesse (préoccupations relatives au chômage, à la pauvreté des jeunes et encouragement à la mobilité internationale…) et donne les clés pour comprendre les relations qui se nouent entre les instances européennes et les pays membres (quels rôles jouent les institutions européennes en matière de jeunesse ? qui en sont les acteurs ?).

En mettant en évidence la variété des situations des jeunes, des politiques publiques et des actions, ce livre permettra aux professionnels de ce secteur de développer leurs pratiques et leurs réseaux.

Avec la collaboration de : P. Boetzelen, Y. Boishardy, T. Chevalier, M. Cuconato, C. Delvaux, P. Durosoy, F. Labadie, M. Lecoq, C. Martin, C. Valtat, G. Vigour, H. Williamson, C. Zandona.

Council of Europe Publishing, ISBN 978-92-871-8416-0

If we consider the 50 states having ratified the European Cultural Convention of the Council of Europe or the member states of the European Union, the multiple and divergent nature of the realities, theories, concepts and strategies underlying the expression “youth work” becomes evident. Across Europe, youth work takes place in circumstances presenting enormous differences with regard to opportunities, support, structures, recognition and realities, and how it performs reflects the social, cultural, political and economic context, and the value systems in which it is undertaken.

By analysing theories and concepts of youth work and by providing insight from various perspectives and geographical and professional backgrounds, the authors hope to further contribute to finding common ground for – and thus assure the quality of – youth work in general. Presenting its purified and essential concept is not the objective here. The focus rather is on describing how to “provide opportunities for all young people to shape their own futures”, as Peter Lauritzen described the fundamental mission of youth work.

The best way to do this remains an open question. This Youth Knowledge book tries to find some answers and strives to communicate the strengths, capacities and impact of youth work to those within the youth sector and those beyond, to those familiar with its concepts and those new to this field, all the while sharing practices and insights and encouraging further reflection.